Vous êtes ici  ›Home› Publications

Bilan : Le marché des deux-roues motorisés en 2021

25.422 véhicules ont été immatriculés en Belgique sous l’appellation générique « moto » entre le 1er janvier et le 31 décembre 2021. Après exclusion des engins de type Trikes, Quads et Tracteurs Agricoles, on recense 23.972 immatriculations de deux-roues motorisés en Belgique sur l’ensemble de l'année écoulée.

Volonté de se déplacer efficacement dans sa propre bulle sanitaire, souhait de privilégier la mobilité individuelle plutôt que la mobilité collective, assurance de ne plus être impacté par la congestion routière et disponibilité d’un budget épargné durant la période de confinement sont les principaux arguments qui justifient la bonne santé actuelle du marché des deux-roues motorisés. Il convient par ailleurs de garder à l'esprit que ces résultats auraient encore pu être meilleurs sans la pénurie mondiale de semi-conducteurs à laquelle l'industrie des deux-roues motorisés doit faire face, au même titre que les autres segments du marché.

Engins de mobilité par excellence et véritable porte d’entrée à la conduite du deux-roues motorisé puisqu’ils sont instantanément accessibles aux titulaires d’un permis B - pour voiture - obtenu avant 2011 (si le permis B a été obtenu après 2011, il est possible après deux ans de suivre une formation de quatre heures pour pouvoir conduire une moto en Belgique), les motos et scooters d’une cylindrée maximale de 125cc concentrent plus d’une nouvelle immatriculation sur 4. Forts de 27,7% de parts de marché, ils accusent néanmoins un léger recul par rapport à l’année 2020 (29,8%), principalement suite à la contraction du segment des scooters de max. 125cc.

Avec près de 23,4% de parts de marché, le segment Basic/Roadster est dans l’absolu celui qui parvient à convaincre le plus grand nombre de motards (+0,35%). Néanmoins, c’est le segment des Trails qui réalise la progression la plus marquante cette année, avec désormais 20,7% de parts de marché (+3,4%). Des parts de marché principalement grapillées aux scooters de maximum 125cc (-1,9%) ainsi qu'aux Enduros (-2,1%). Les motos d'une cylindrée comprise entre 500 et 750 cc voient leurs résultats s'améliorer (offre plus importante, prix, facilité de conduite). A noter qu'on recense moins d'enregistrements dans les grandes agglomérations mais qu'une croissance globale est perceptible dans le Limbourg, en Flandre occidentale ainsi qu'en Wallonie.

L’essence largement dominante

Sans surprise, la motorisation essence reste très largement majoritaire parmi les immatriculations de motos et scooters neufs. Avec 98,7% de parts de marché cette année, elle progresse même encore de 0,2% par rapport à 2020. Pourtant, l’offre de motos et scooters électriques continue de se développer avec 53 modèles électriques disponibles sur le marché en 2021 contre 35 en 2020.


Prés d’une moto neuve sur cinq immatriculée en Belgique cette année l’est au nom d’une entreprise (19%). Les clients particuliers comptent pour 76,4% des immatriculations, dont 8,9% de femmes (en légère progression).

BMW demeure la marque n°1 du marché belge. Le constructeur allemand place d’ailleurs 3 représentants au sein du Top 5 des modèles les plus immatriculés en 2021. L’Italien Piaggio s’empare des 2 autres positions au sommet de la hiérarchie pour composer un Top 5 100% européen.

Twitter