Vous êtes ici  ›Home› Publications

Analyse du marché des véhicules au 1er semestre 2021

Alors que les effets de la pandémie de COVID-19 continuent de se faire ressentir, les importateurs de véhicules motorisés doivent également faire face à une pénurie de semi-conducteurs qui impacte la production de véhicules neufs à l'échelon mondial. De quoi largement contrarier les immatriculations de véhicules neufs en Belgique lors du premier semestre, d’autant que pour la première fois depuis plus de soixante ans, les importateurs n’ont pas pu compter sur un Salon Automobile à Bruxelles pour soutenir les prises de commandes au cours du premier trimestre.

232.391 voitures neuves ont été immatriculées en Belgique au cours du premier semestre 2021. Si ce résultat représente une amélioration de 7,3% par rapport au premier semestre 2020 qui fut largement perturbé par la pandémie de Covid-19, il figure néanmoins en baisse de 19,1% par rapport au premier semestre moyen de ces dix dernières années pour le marché automobile en Belgique (287.400 unités).

La situation est bien plus positive pour les importateurs de deux-roues motorisés. Leurs immatriculations ont non-seulement grimpé de 16% lors de ce premier semestre, mais elles figurent également en hausse tant par rapport au premier semestre de 2019 (+1,9%) que par rapport au premier semestre moyen de ces dix dernières années (+7,9%).

Les véhicules utilitaires légers et lourds figurent quant à eux toujours sous leur niveau du premier semestre 2019. La comparaison est toutefois délicate à établir pour les immatriculations d'utilitaires lourds car le premier semestre 2019 fut fortement disrupté par l'introduction du tachygraphe numérique intelligent à l’échelle européenne.

Le secteur en forme du premier semestre est celui des motorhomes. Avec 4.583 immatriculations, il améliore de 65% ses résultats du premier semestre 2020 (2.774 immatriculations) et atteint un nombre d'enregistrements record sur six mois. Et pour cause, 5.437 motorhomes neufs avaient été immatriculés en Belgique sur l'ensemble de l'année 2020, 4.985 en 2019, 4.605 en 2018 et 4.124 en 2017.

L'électrification du marché automobile se poursuit

Déjà constatée à l'issue du premier trimestre, la progression de la part de marché de la motorisation essence s'est stabilisée durant le second trimestre pour s'établir à 53,9%, contre 51,8% en 2020. La motorisation diesel a pour sa part poursuivi la contraction de sa part de marché : 32,9% en 2020, 26,9% lors du premier trimestre et 25,6% à l'issue du premier semestre.

La motorisation qui sort largement gagnante de ce premier semestre est l'hybride chargeable, dont la part de marché passe de 7,3% en 2020 à 11,2% à l'issue des six premiers mois de l'exercice 2021. La motorisation hybride non chargeable gagne 1% pour porter l'ensemble des motorisations hybrides à 15,8%.

La motorisation 100% électrique progresse quant à elle très légèrement, passant de 3,5% en 2020 à 3,9% désormais.

Ces résultats permettent aux motorisations électrifiées de figurer juste sous le cap symbolique des 20% de parts de marché. Un niveau historique en Belgique.

Sur l'ensemble des 9.097 voitures électriques immatriculées cette année en Belgique, 85,9% l'ont été par des entreprises contre 12,4% par des particuliers et 1,7% par des indépendants.

Même constatation pour les hybrides chargeables, dont les 26.078 immatriculations sont réparties à 87,5% pour les entreprises, 10,4% pour les particuliers et 2,1% pour les indépendants.
Situation diamétralement opposée pour les hybrides non-chargeables dont les 10.691 immatriculations sont majoritairement le fait de clients particuliers (54%) contre 42,9% pour les entreprises et 3,1% pour les indépendants.

Le SUV de taille moyenne toujours largement plébiscité par les Belges

La catégorie SUV affiche désormais une part de marché de 47,2% (+5,2% par rapport à 2020 et -0,9% par rapport au premier trimestre). Elle doit principalement cette progression aux SUV de taille moyenne, dont la part de marché a progressé de +4,3% durant ce premier semestre.

Malgré le succès des SUV, la part de marché des véhicules de grande taille poursuit sa contraction : de 19,2% en 2016 à 15,5% à l’issue de ce premier semestre (15,9% en 2020).

Le Top 3 des catégories de voitures les plus immatriculées en Belgique lors de ce premier semestre se compose des SUV de taille moyenne (27,4%), des familiales de petite taille (17,8%) et enfin des SUV de petite taille (15%).

Modèles les plus populaires en 2021

Twitter